-1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-18-
Page suivante - Retour à l'accueil

Islande

24 juin - 14 juillet 2011

10 juillet : Holmavik - Ísafjörður

Aujourd'hui une grande journée s'annonce :

- D'abord, on se lève et le ciel est bleu !

- Ensuite, on rentre dans la voiture, on allume la radio et là direct, la première chanson sur laquelle on tombe n'est autre que "come on boys, come on girls" notre chanson fétiche de la radio islandaise ! Après renseignement sur internet, il s'agit ni plus ni moins que la chanson danoise de l'eurovision 2011, la classe quoi !

- Et enfin, la température est à 17°C!

C'est donc pleines d'entrain que nous partons à la conquête des fjords de l'ouest. Et effectivement nous aurons bcp de chance aujourd'hui, le beau temps nous permettra d'admirer à leur juste mesure les paysages splendides qui nous entourent. De profonds fjords se découpent dans une mer scintillante. Des sous-fjords (des fjordioles !) se rajoutent au découpage de la côte. La vue est également ouverte sur la partie la plus Est des fjords de l'Ouest également appelée Hornstrandir, lieu complètement déserté où il n'y a même pas de route et qui doit être le paradis du randonneur !

Très très peu de fermes ponctuent le parcours. Ici il y a tellement peu de monde que chaque ferme à sa propre église avec son propre cimetière avec très peu de tombes :) Des moutons, des cygnes, beaucoup d'oiseaux et... et des phoques !

-

-

On s'entraîne à faire des sauts devant l'appareil photo dans ces beaux paysages. Bizarrement il y a peu de tables de pic-nic, pour une fois qu'il fait beau et qu'on a envie de manger dehors ! On se dégote quand même une petite place sur l'herbe au fond d'un fjord plutôt sympa pour déguster nos sardines et sandwiches au fromage.

_

En poursuivant notre route, une petite maison avec de l'herbe sur le toit et plein de monde nous fait de l'oeil. Pensant qu'il s'agit d'une sorte de ferme touristique (d'autant que des hommes sont en train de faucher l'herbe à la main comme dans l'ancien temps..) nous nous arrêtons et entrons d'un pas décidé. Bizarrement pas de guichet ni de tickets, des gens mangent des petites patisseries et boivent du thé sur une table au soleil et on l'air de tous se connaître... Au bout de 5 min, on commence à se demander si on n'est pas en fait chez des gens au beau milieu d'une fête de famille ?! On repartira comme si de rien était...

(oui je me suis un peu trop lachée sur le polariseur...)

Nous arrivons à Ísafjörður, petite ville de 3000 habitants, sorte de "capitale" des fjords de l'ouest. Notre guesthouse est pas mal, une grande cuisine et dans notre chambre une australienne est déjà là. Comme à notre habitude, ni une ni deux nous prenons notre sac de piscine et allons faire un tour en ville. Pas énormément d'animation mais on est dimanche donc c'est un peu normal. La piscine nous décevra un peu et nous ne lui décernerons que 5/10 sur notre échelle personnelle des notes de piscine : la dry-zone n'est pas tout à fait dry, il y a quelque cheveux par terre dans les vestiaires, un seul hot-tub et sa température n'est même pas indiquée, et enfin elle est indoor. Bref, on devient très exigeantes en matière de piscine. Ca ne nous empêchera pas de bien nager en observant les autochtones jusqu'à 18h pensant que ça fermait à 21h mais en fait non, ça fermait à 18h et nous avons fait la fermeture, des vraies locales quoi...

Retour à notre auberge où un groupe d'allemands squatte la kitchen (oups en fait ce sont des belges flamands). Mais ils sont sympa et nous filent même un peu de soupe.

-

Page suivante - Retour l'accueil