-1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-18-
Page suivante - Retour à l'accueil

Islande

24 juin - 14 juillet 2011

7 juillet : Myvatn

Le beau temps, c'était trop beau... Ce matin la température est redescendue à 8°C et le ciel est bien nuageux à nouveau. Mais ça ne va pas nous empêcher de faire ce que nous avions prévu ! Tout d'abord une petite marche jusqu'au Hverfjall, un volcan explosif aux pentes de sable noir, ressemble bcp à un gros tas de gravier. Au sommet de belles vues sur les nombreuses fumerolles alentour, sur le lac et sur les sommets voisins. La descente est un peu sport et se fait en zig zag comme au ski !

Nous poursuivons ensuite à Dimmuborgir entre les cheminées de lave nous rappelant un peu le Landmannalaugar, puis (après nous être plantées en regardant la carte à environ 100m d'un parking...) nous nous retrouvons sur la route, le retour devant se faire en longeant la route principale (n°1 !). Ca fait déjà + de 3h qu'on marche et le paysage le long de la route n'est pas passionant, nous décidons donc de faire du stop ! De nombreux véhicules passent sans même ralentir et enfin victoire, une voiture (certe un peu pourrie mais c'est pas pour longtemps) s'arrête. Quand je vois la tête du conducteur je ne peux pas m'empêcher de dire à Emma "il a une tête de sérial killer, qu'est ce qu'on fait ?" Mais bon, faut assumer, alors Emma, en amie courageuse mais pas téméraire me dit : "tu monte devant"... Notre ami range son bazar dans sa voiture (de ce côté on est pas trop dépaysées) et nous montons... Le jeune homme n'est pas l'archétype du bel islandais... coiffure de footballeur allemand des années 80, la nuque longue, look de fan de hardrock.... Nous tentons de faire un peu de conversation et lui demandons s'il en sait plus auniveau de l'éruption de l'Hekla et il nous dit qu'on s'en rendra bien compte car on verra des nuages noirs quand il entrera en action.... nous arrivons à bon port, on a bien gagné 2 km !!

Déjeuner à la cuisine de la guesthouse c'est bien plus calme sans les français. La femme de ménage est visiblement mécontente (de son boulot ? de notre présence ?) et le montre bien en soupirant sans arrêt... nous prenons donc encore plus notre temps :)

Départ pour Skútustaðir, les pseudo-cratères. Balade sympa au bord d'un lac entre des cratères issus non pas du volcanisme mais par des explosions de vapeur qui ont eu lieu lors du contact de la lave avec l'eau du lac. Peu d'oiseaux mais chouette quand même. Puis nous partons vers le lac Viti, lac d'un beau bleu turquoise au fond d'un cratère dans une zone d'intense activité géothermique.

Les couleurs sont magnifiques et nous cheminons entre plein de fumeroles.

Au retour arrêt à Hverir où moultes fumeroles et marmites bouillonantes nous étonnent encore !

Des puits d'où s'échappent des vapeurs aux odeurs d'oeufs pourris inspirent les photographes, de mon côté de me retrouve avec les lunettes pleines de buée !!

_ _

Arrêt à Jarðbaðshólar ce concurrent local du Blue Lagoon, mais cela nous semble petit et puis on est des vraies nous, on ira à la piscine municipale, en plus c'est 6 fois moins cher ! On ne change pas une équipe qui gagne et la douche avant la piscine se fera avec maillot dans la plus totale clandestinité ! Cette fois c'est une piscine et des hot spots à l'extérieur mais ça ne nous fait pas peur... Sauna, hot tubs, quelques brasses, et on entend la surveillante maître nageuse crier quelque chose que bien évidemment nous ne comprenons pas, mais elle n'a pas l'air commode... En sortant de la pisicne (où nous sentions bien que la fille qui nageait le crawl dans notre ligne n'était pas là pour rigoler) nous voyons un panneau en face de la ligne où nous étions qui dit "training lane". Bon ben tant pis...

De retour à notre petit refuge en bois, nous allons à la guesthouse pour nous faire à manger. Une effervescence et un mélange d'odeurs (je détecte surtout l'odeur d'ail) nous assaillent et nous trouvons une place péniblement. Le menu de ce soir sera le même que ce midi : des pâtes !! Nous savions que ça ne serait pas de vacances gastronomiques ! Le groupe de bidochons français est mieux organisé que nous côté cuisine, et les italiens de l'autre côté aussi d'ailleurs... Un peu d'internet et il sera l'heure d'aller se coucher..

Page suivante - Retour l'accueil