-1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-18-
Page suivante - Retour à l'accueil

Islande

24 juin - 14 juillet 2011

28 juin 2011 : Landmannalaugar

Comme c'est agréable, ce matin, pas besoin de se presser. Nous envisageons une petite randonnée dans le coin avec pour une fois un sac ultraléger puisque nous reviendrons dormir au refuge. Nous petit-déjeunons des tartines de nutella (volé à l'hôtel à Paris avant de venir). Puis nous procédons aux ablutions, manue avec sa trousse de toilette en sac plastique du dernier chic ! Pour trouver des conseils sur la rando à faire aujourd'hui, nous nous adressons au warden de notre hut. Elle parle français ! C'est parfait parce que notre prononciation des noms de vallées et montagnes islandaises ne facilite pas la communication.

Elle nous conforte dans notre choix, nous irons au cratère de Ljotipollur. La rando suit d'abord une piste de 4x4 puis rapidement bifurque et contourne le mont Norðurnámur par l'ouest. Le temps est encore couvert ce matin, mais on est en forme, l'énergie décuplée par la légèreté du sac (d'ailleurs entièrement porté par manue). Nous croisons un petit groupe de français aisément reconnaissables à leurs polaires quechua et leurs vestes lafuma et les doublons aisément (c'est qu'on a 3j d'entraînement derrière nous..). En arrivant aux abords du cratère Ljotipollur, un majestueux lac bleu entouré de flancs rouges nous accueille.

Nous aurons tout loisir de l'admirer en en faisant le tour. Le panorama autour est splendide pendant que nous cheminons sur ce chemin de crête.

_

Pour le chemin du retour, Manue réussit à me convaincre de grimper au sommet du Norðurnámur (786m). Et on a bien fait, le soleil est de retour et la vue sur les alentours époustouflante. La montée est un peu raide et j'ai le vertige, la descente se fait dans les éboulis de pierre volcanique pas très rassurante non plus mais finalement nous réussissons.

Petit pic-nic au soleil bien agréable. Il fait vraiment très beau et nous profitons à fond du retour.

_

Le soleil nous convaint de retourner aux hot spots, on enfile notre maillot et hop c'est reparti pour 1h30 de makrelage les fesses bien calées dans le courant d'eau chaude. Chacun de nos voisin en prend pour son grade, on est vraiment des pestes ! Un espion vient s'installer à côté de nous et nous sommes bien gênées lorsqu'il s'en va de constater qu'il a un maillot tribord et qu'il a par conséquent du bien comprendre notre conversation... La sortie du hot spot est bcp plus facile qu'hier grâce à la température extérieure bcp plus clémente. En rentrant au refuge, nous lorgnons tjs un peu sur la free food et aujourd'hui c'est jack pot ! Des raisons secs, des gros biscuits, du chocolat en poudre, des spaghettis bolognaise lyophilisés et du thé !

Pendant que nous écrivons tranquillement notre carnet de bord bien au chaud dans la cuisine du refuge, une effervescence se fait sentir autour de nous. Des cartons pleins de victuailles arrivent dans tous les sens et pleins de slovènes s'agitent dans tous les sens pour préparer ce qui semble être un grand festin. Mais apparemment notre présence les dérange et ils nous demandent de partir "juste pour le dîner". Un peu vexées nous montons dans le dortoir et quelque temps après quand même on a faim donc on redescend dans la cuisine. Les slovènes sont tjs là en train de festoyer mais Manue reste quand même, bien décidée à leur faire comprendre que nous aussi on aimerait bien dîner. Ils finissent par abdiquer et laissent petit à petit un peu de place pour les autres occupants du refuge. Ce soir j'inaugure les spaghettis lyophilisés de la free-food qui malgré leur aspect peu engageant sont quand même assez goûtus. Nous finissons la soirée par un petit BAC (et je me fait encore laminer par Manue). Ce soir j'ai un nouveau voisin de lit, un asiatique aux ronflements terrifiants !

Page suivante - Retour l'accueil