-1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-18-
Page suivante - Retour à l'accueil

9 juillet 2010 :

Maïté nous réveille à 7h, heureusement parce qu'on avait oublié de mettre un réveil. Le vent souffle vraiment très fort et la mer est pleine de moutons. Nous décidons donc de remettre notre idée de plongée /snorkelling à plus tard, peut être sur la route de retour. Nous petit déjeunons un peu plus loin car la pelouse doit être dégagée à 8:00 am. La clée du petit van est mantenant coincée dans le contact et on ne "sait" plus l'enlever ! Ca démarre, nous défesons Georges l'anti-vol du porte-clé ainsi personne ne pourra nous le voler. Nous montons en direction d'Exmouth. Quelques 30 km avant d'arriver nous bifurquons sur un chemin de terre, la Charle's knife street qui serpente dans un joli canyon. La route s'empirant un peu nous décidons de laisser le gros van garé là sur le bord et continuer tous dans le petit sauf Nicolas qui préfère se reposer. Au bout du chemin de terre une rando de 2h en forme de boucle nous mène au coeur de ce paysage. Plein d'eucalyptus et une terre très rouge.

_

De la roche pleine de gros trous forme le sol. Nous croisons des belges. Au retour on se sent un peu poussiéreux mais ça fait du bien de marcher !

_

Une fois arrivés à Exmouth, nous faisons quelques courses au IGA. La caissière est française ! Elle nous explique qu'elle cumule 4 jobs, elle en profite car c'est les vacances scolaires et ya du boulot en ce moment. Elle est là depuis 5 mois. Quand on a moins de 30 ans on peut travailler deux fois 1 an en Australie grâce au visa "working holidays". En dehors de ce visa c'est soit 3 mois sans avoir le droit de travailler soit il faut un "sponsorship"pour rester ou alors il faut être étudiant (et ça semble relativement cher d'étudier ici !). Nous avions l'intention de nous installer dans un caravan park un peu au nord d'Exmouth au début du national park mais un panneau à la sortie de la ville nous annonce "all campground full". Nous rebroussons chemin pour nous rendre donc au camping d'Exmouth. Mais la réceptioniste nous annonce que c'est full... Elle commence à envisager avec nous la solution d'urgence, à savoir aller demander à une certaine Debby l'autirsation exceptionnelle d'aller camper sur une pelouse municipale lorsqu'un guy s'approche de nous pour saluer Jean, c'est en fait un Tchèque qu'il a rencontré hier à Coral Bay et avec qui il avait sympathisé. Celui ci nous explique que si, il y a bien de la place dans les caravan park du national park puisque lui même y est. Il nous propose de nous y mener et nous le suivons volontiers. Une fois les formalités effectuées, les tchèques (ils sont 2 garçons dans un "wicked van" taggé Mario Bross avec une phrase un peu déplaisante à l'arrière !) nous invitent à boire du vin après le repas.

Nous dînons donc de poulet rôti + salade puis sortons les chaises, la petite table, les verres etc... Ils sont fort sympathiques, vivent en Australie depuis 5 ans et font un voyage ensemble car l'un d'entre eux, Martin, doit quitter le pays. Il avait une girlfriend australienne mais ils ne sont plus ensemble donc il n'a plus de visa. Il nous explique qu'il compte retourner en république Tchèque mais juste le temps de dire bonjour à sa maman puis d'aller à Londres travailler un peu et essayer d'obtenir un visa pour la Nouvelle Zelande.

Les salaires en Australie semblent assez mirobolant ce qui relativise la chereté de la vie. Martin est un vrai boutentrain, une sorte de polo en pire et nous fait bien rire. Georges l'autre tchèque est assez exubérant lui aussi bien qu'un chouilla plus calme tout de même. Nous décidons d'aller visiter le national park ensemble demain car de toutes façons la mer est trop démontée (vagues de 4m semble-t-il) pour envisager une sortie d'observation des animaux marins. Une jeune fille que nous n'avions pas vue jusqu'à présent mais qui nous a entendu parler français vient se joindre à notre apéro avec une bouteille de vin. C'est convivial ce camping ! Elle vit en Australie mais est néo-zélandaise et sa mère est française. elle semble ravie de parler un peu français avec nous. Elle est instit et son boyfriend est australien. Quelque temps plus tard son fameux boyfriend australien passe par là pour éteindre la lampe tempête et nous l'invitons à se joindre à nous. Extinction des feux vers 23h00

Page suivante - Retour l'accueil