-1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-18-
Page suivante - Retour à l'accueil

7 juillet 2010 :

Ce matin on se lève tôt car il faut aller voir les dauphins à Monkey Mia. Il fait très froid et on se retrouve à admirer le lever du soleil autour du reste du feu de camp d'hier que nos voisins ont laissé sans l'éteindre.

A Monkey Mia, un grand complexe consacré aux dauphins. Ils les nourissent sur le bord de la plage lorsqu'ils arrivent. Ces dauphins sont en liberté et viennent d'eux même prendre les quelques poissons qu'on leur donne. Une dame avec un micro a les pieds dans l'eau et raconte plein de trucs mais on ne comprend pas très bien. Tous les touristes (plein) ont aussi les pieds dans l'eau et regardent. Ca fait un peu attraction de cirque. On regarde un peu en retrait sur un ponton. Deuxième feeding un peu plus tard. Heureusement ils précisent bien qu'ils ne donnent qu'une quantité limitée de poisson et seulement jusqu'à 11h pour ne pas trop habituer les dauphins à ces mauvaises manières !

_

Il y a aussi une boutique (bien sûr) et une pièce où ils passent des films. Une petite rando d'une heure nous fait observer quelques oiseaux. On cherche les molochs sans succès. Des espèces de nids en bave ou en fil de quelque chose nous intriguent. Est ce pour un oiseau ou pour une araignée ? Il semble y en avoir bcp pour que ça soit des araignées... Sur la plage des courlis de sibérie.

_

A la fin de ce petit périple nous repartons en direction de Dehnam pour quitter la péninsule Un joli banc de sable attire notre attention sur cette eau limpide, nous nous arrêtons sur le bord de la route et enfilons nos tongues pour le rejoindre. Juste quelques mètres dans l'eau certes glaciale et nous sommes dessus. Il y a plein d'oiseaux sympas, des hérons gris, des oiseaux à bec très long qui enfoncent la tête jusqu'au cou dans le sable des des tout petits qui sautillent gaiement sur le sable.

Nous avons lu que cette péninsule est l'objet d'un projet ambicieux : une cloture a été installée de manière à empêcher tous les animaux de l'extérieur de pénétrer et espérer ainsi le repeuplement par les espèces natives. C'est le projet "Eden". Les espèces nuisibles qui ont détruit la biodiversité d'origine sont le renard, les chats, les chèvres, les lapins. Trois espèces qui avaient disparu ont été réintroduites, les Woylies (souries marsupiales), les Bilby (une sorte de souris sur laquelle on aurait collé des oreilles de lapin) et des Malle Fowls (sorte de perdrix).

C'est assez long pour sortir de cette péninsule, environ 130 km. Sur la route un carrefour mène aux stromatolites que nous avons bien envie de visiter, mais Jean est devant nous avec le gros van et ne voit pas qu'on s'est arrêtées. On attend 10 min mais pas de Jean à l'horizon. On décide, un peu inconscientes, d'aller malgré tout aux stromatolites, on rejoindra les autres après. A Hamelin pool, on demande notre route à un vieil australien barbu et tout maigre. Il nous signale que ça ferme à 17h et qu'il ne nous reste que 20 min. On commence à réaliser que nos amis de l'autre van vont probablement bcp s'inquiéter pour nous donc demi-tour direct. Mais où est Jean maintenant ?? Est ce qu'il a rebroussé chemin pour nous rechercher ? Est ce qu'il a continué ? Est ce qu'il attend quelque part sur le bord de la route ? Toutes les hypothèses traversent notre esprit et on prend un peu peur mais bon tout va bien, on a des cookies et de quoi passer la nuit dans le petit van si il faut ! Finalement, nous les attendons au carrefour de la highway, ils avaient bien fait demi-tour et dépassé le carrefour des stromatolites ! Joie des retrouvailles : appels de phare et sauts en l'air !

Encore 240 km de highway au milieu de rien (mais un rien fort beau à regarder) pour arriver à Carnarvon notre halte pour cette nuit.

Nous avons croisé aujourd'hui notablement : 4 kangourous, des chèvres, des moutons, un émeu et et... un énorme troupeau de vaches en pleine nuit qui stationnaient en plein milieu de la highway, on l'a échappé belle... Nicolas aussi l'a échappé belle, il a oublié son APN sur les essuis glaces de la voiture et ils ont roulé 120 km comme ça pour finir par le retrouver intact, incroyable !

Arrivée à Carnarvon assez tardive. Le premier caravan park est full, le deuxième est réservé aux séniors et retraité et personne n'est à l'entrée (qui est fermée). Le 3ième fera notre bonheur. On triche un peu en disant qu'on est 5 ce qui nous permet de ne payer que 60 AU$. Les garçons se cachent le temps de passer la réception. On est devenus définitivement malhonnêtes ! Les nuits ont l'air douces ici, on enlève une couche de pull et on dort en T-shirt ! Délicieuses douches super chaudes. Délicieux poulet à la sauce thaïlandaise puis dodo ! Petite frayeur tout de même car la clée du petit van est toute tordue, Nicolas a essayé de fermer la porte coulissante avec, mais no worries, il démarre comme il faut !

Page suivante - Retour l'accueil