-1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-18-
Page suivante - Retour à l'accueil

2 juillet 2010 :

Aquarelle by Maïté Cuvelier !

La douche est glaciale. Nous descendons tous à la réception et rencontrons Yoshi, une amie japonaise de Nicolas qui va faire une partie du trajet avec nous puisqu'il nous reste une place dans les vans. La dame qui tient le backpack est japonaise aussi, on lui paie sa chambre (25 AU$/personne) et on prend tous un taxi jusqu'à "camperworld" où nous attendent nos superbes vans, un de 6 personnes et un de 2 personnes pour la suite du voyage. Le temps de faire la paperasse, la prise en main des bestiaux et il est déjà 14h. L'heure d'aller manger et faire des courses au supermarché. La dame nous indique la direction et nous voilà partis, Emma et Jean au volant, conduite à gauche tout se passe bien ! Sandwich pas trop mauvais au Subway et supermarché bien achalandé. On rempli 2 caddies de victuailles. Il existe une marque blanche qui semble être le premier prix pour toute sortes d'aliments. On s'en sort pour environ 350 AU$. Les vans sont remplis sur le parking. Ca y est, on est fin prêts pour l'aventure ! On prend la route du Nord comme nous l'avait indiqué la dame. Les panneaux ne sont pas très explicites en Australie, ils changent tout le temps de couleur et la direction n'est pas tjs très facile à trouver. A un gros carrefour, Jean prend une direction différente de la notre, nous devons faire 1/2 tour sur la highway pour le rejoindre... Une fois la chose faite, Jean ne "sait" plus démarrer ! Et nous voilà en warning sur le bas côté de la highway... Et non ça n'est pas qu'il a oublié de mettre Georges (petit nom donné à l'antivol par la dame de la loc) c'est juste qu'il essaie de démarer en marche arrière ! Nous voilà repartis, concentration maximale.

Ah, notre premier kangourou ! Bon il est mort sur le bas côté... On comprend mieux pkoi tous les australiens ont des pare-buffles énormes à l'avant de leurs voitures... Nicolas nous explique que dans le désert les kangourous rouges sont tellement gros qu'il faut à tout prix les écraser sinon ils risquent fort de sauter sur le toit ou le pare-brise et de tout casser. Nous voilà rassurés...

La route continue, on s'arrête de temps en temps pour se tenir au courant de nos idées de trajet, un talkie walkie aurait été bien pratique. Finalement l'idée initiale d'aller jusqu'à Lancelin est abandonnée car c'est trop loin et on est bien fatigués. Nous nous décidons pour "Two Rocks" dans la principautée de Wanneroo, on trouvera bien un eplace où se mettre proche de la mer et effectivement un superbe emplacement derrière les dunes nous tend les bras. Il y a même des toilettes éclairées un peu plus loin. On y est vraiment très bien. Dîner pomme de terre saucisse salade tous entassés autour de la minuscule table du gros van. Yoshi ne veut pas manger car elle est végétarienne et n'a pas trop faim. Petite balade jusqu'à la mer pour digérer. Partie de foot-tennis pour se réchauffer (ça marche !) puis déballage des lits et c'est un peu le bordel. Gautier et Nicolas dorment sur la couchette en hauteur, Gaëlle et Maïté sur la banquette qui se déplie, Emma et Yoshi sur la table du dîner qui se transforme en lit et Jean et Dominique dans le petit van. La nuit est un peu frisquette car les couvertures ne sont pas hyper chaudes. Une envie de faire pipi pressante en pleine nuit m'oblige à me lever et à réveiller plus ou moins tout le monde avant de réussir à ouvrir la porte du van. Je peux ensuite aller me soulager dans le froid glacial extérieur !

_

3 juillet 2010 :

"To to to" c'est vient Jean qui vient nous réveiller car il est déjà 10h30. On se lève tous pour aller voir la mer de jour qui se trouve à 150m et c'est super beau ! Une immense plage bordée de dunes au sable très fin et très blanc. Un peu plus loin, 2 gros blocs de ce qu'on suppose être du corail nous donnent l'explication du nom de la localité "Two Rocks". C'est amusant une partie de la plage est réservée au "Dog exercise beach" et en effet quelques australiens défilent avec leurs chiens, mais il n'y a vraiment pas foule et nous pouvons pleinement profiter des lieux.

_

Le petit déjeuner sera servi en terrasse, si les nuits sont froides, les journées sont toujours ensoleillées et comme dirait Nicolas, le ciel semble plus grand qu'ailleurs en Australie. Nous dégustons donc sous ce grand ciel bleu et face aux dunes nos tartines de nutella non grillées car visiblement ni le grille pain ni la bouilloire ne fonctionnent sans que l'on soit raccordés à l'électricité. Qu'à cela ne tienne, nous feront bouillir l'eau au gaz. Puis l'heure arrive de reprendre la route. Aujourd'hui nous allons au Yanchep national park qui abrite selon le Lonely Planet une très belle colonie de koalas. Nous ne seront pas déçus par notre visite, il s'agit d'un parc immense avec un magnifique lac. De très nombreux cacatoès, des Carnaby's black Cockatoo ou "cacatoès à rectrices blanches" surplombent nos têtes (difficile d'imaginer qu'ils sont en voie d'extinction).

Les koalas sont bien là, endormis sur leurs eucalyptus. Il y a même des bébés, blottis conre leur maman et plus difficiles à observer. Ils sont vraiment très beaux et on s'extasie quand ils tournent lentement leur tête vers nous.

Une dame ranger nous explique qu'ils vivent la nuit, se nourissent exclusivmeent de feuilles des différents espèces d'eucalyptus très peu énergétiques et très riches en fibres ce qui explique leur apathie. Koala signifie en langue indigène "No drink", en effet ces petites bêtes ne boivent pas et n'urinent pas non plus (mais alors comment éliminent-elles leurs toxines ? mystère). La réserve a eu la joie d'avoir des bébés koala jumeaux il y a quelques temps. La dame nous explique que les pattes avant ont 3 doigts + 2 pouces et les pattes arrières sont pourvues de 2 griffes par doigt ! Les mâles ont des glandes sur le sternum. En les frottant contre les arbres ils marquent leur territoire. Ce sont des animaux solitaires.

Un petit tour de lac nous permet de voir plein d'oiseaux, dont un énorme pélican au bec tout rose.

_

Beaucoup d'arbres que je n'avais jamais vu, notament des Banksia aux fleurs rigolotes (quelques graines dans la valise pour voir si ça pousse en Martinique)

Les australiens viennent ici picniquer et jouer, on les comprend, c'est très agréable ! Yoshi a trouvé un japonais qui va la déposer à Carnarvon plus rapidement que nous qui nous arrêtons sans arrêt. Nous revoilà donc à 7 à bord. Il est l'heure de partir rejoindre notre point de stationnement pour ce soir. Comme on aimerait prendre une douche chaude, nous laver les cheveux, refaire le plein des réservoirs etc... nous décidons d'aller dans un caravan park. Celui de Cervantes fera l'affaire. Un peu cher, 99 AU$ mais bon, une douche chaude n'a pas de prix. On en profite fond. On peut même mettre le chauffage dans le grand van car on est branchés à l'électricité. Dîner spaguetti-bolognaise puis partie de King endiablée. Deux jeux de clés nous ont été confiés à l'arrivée pour ouvrir les douches et les toilettes. Oubliées une première fois par Jean aux toilettes. Longue recherche avant de les retrouver, puis perdues une deuxième fois... Mais où sont-elles ? Longue recherche à nouveau, finalement elles sont dans la poche de la veste de Nicolas. Nuit frisquette au son du frigo qui se déclenche et s'éteind puis se redéclenche... Nicolas se lève au milieu de la nuit pour aller faire pipi, Gaëlle devait cauchemarder car elle le prend pour Jean et lui demande si il a encore perdu les clées !

Page suivante - Retour l'accueil