-1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-
Page précédente - Retour à l'accueil

Vendredi 27 mars 2009 : Plongée à Playa Larga

{Lydie} P'tit dej à 8h au bord de l'eau. La mer est plutôt calme par rapport à la veille. Beau temps. On se rend chez Felix qui a déjà préparé tout le matériel nécessaire que nous enfilons dans la voiture expressemment. Les 2 jeunes filles de la veille sont décidées à plonger aussi, mais elles vont avec un autre moniteur, car Félix vient avec nous (et pis elles elles font un baptème alors que nous on est des pros, on a déjà vu un requin baleine). Nous voilà sur le lieu de plongée "El Tanque" dans la baie des cochons.

Le vent commence à souffler et la mer à s'agiter, alors nous nous empressons de descendre sous l'eau. Felix règle nos stab sous l'eau, puis nous partons. Des quelques mètre descendus, l'eau est plus calme, les coraux et poissons apparaissent. Un gros baracuda d'1m pointe son nez, puis un gros mérou, pas de requin baleine à l'horizon. Nous longeons un superbe tombant riche en coraux de toutes les variétés, éponges jaunes, 2 poissons anges passent, puis un poisson chevalier... Nous passons devant une épave de bateau moteur qui commence à peine à être colonisée par les coraux. Nous revenons ducement vers le sable en se rapprochant de la surface. Dès que la tête sort de l'eau, nous nous apercevons que la houle et le vent se sont beaucoup amplifiés, mais nous arrivons malgré tout sans trop de peine à sortir de l'eau.

{Marion} Nous voilà devant la voiture, on récupère la clée brillament cachée sous la roue avant droite... Felix range toutes les affaires, on aide juste un peu... On passe chez Améris et Félix déposer les affaires de plongée et Félix. Douche. Petit encas à base de fruits frais sur les fauteuils à bascule devant la maison (on en a pas encore parlé mais TOUTES les maisons cubaines ont 2 fauteuils à bascule sur la terrasse !) On embrasse tout le monde, on croise avant de partir les 2 françaises qui logent ici. Elles viennent de faire leur baptême de plongée qui pour l'une d'elle ne s'est visiblement pas très bien passé ! On dit à nouveau au revoir à tout le monde, cette maison est très demandée, le téléphone n'arrête pas de sonner pour réserver des nuits. Améris nous dit qu'elle est complète jusqu'au mois d'avril déjà en train de préparer l'arrivée de 4 italiens ce soir !

La voiture est pleine, on prend la route direction La Havane par l'autopista. Il nous reste 1/4 de réservoir, on doit faire 250 km environ. Le pari est fait, on ne prendra pas d'essence et advienne que pourra !! Pause déjeuner à l'ombre d'un arbre sur le bord de l'autoroute, on commence à regarder défiler les panneaux indiquant les km restant jusqu'à la Havane en priant pour que le voyant lumineux indiquant le manque d'essence ne s'allume pas !! 38 km... 24 km... On serre les fesses ! De toutes façons pas un seul CUPE (station essence) à l'horizon ...

On se perd à peine dans la Havane (la classe ! on dit dans tous les guides que se retrouver dans cette ville est impossible). On arrive comme par magie à deux pas du local Cubacar où nous devons rendre la voiture mais mais... la voiture commence à faire des teufs teufs.. et ... s'arrête !!! On est à 30 m du but mais voilà... C'est bête ! Alors les choses se compliquent un peu, on part avec Emma jusqu'à Cubacar à pied, on croise un gros bonhomme qu'Emma prend pour un employé de Cubacar, il a justement dans la voiture d'un de ses potes un bidon de 10L d'essence. Le type nous amène avec sa voiture et nous met les 10 L en 2 secondes dans notre réservoir... En fait méprise, ce type n'a rien à voir avec Cubacar, on sera bonnes pour lui donner 10 CUC pour ses 10 L d'essence alors qu'on voulait faire des économies .... Les radasses !!! Enfin voilà, la voiture est rendue en 2 temps 3 mouvements. Le "vrai" type de Cubacar nous ramène à la maison, c'est à dire chez David. Comme d'hab David n'est pas là, et sa femme ne sait pas quelle est la chambre qui nous est réservée. On attend. 30 min après le voilà, la chambre en fait n'est pas prête. On décide d'aller se balader, et sur qui tombe-t-on à peine sorties dans la rue ?

{Emma} Sur notre mamie préférée ! surnommée "mamita", Fedora de son vrai prénom, qui nous avait logé à la Havane à notre arrivée. Bon c'est cool, on commence à reconnaitre des gens dans la rue, on est chez nous ici ! On fait donc une dernière petite balade dans la Havane.

_

Demain matin, départ aux aurores pour s'envoler vers la Martinique !

Retour