-1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-
Page suivante - Retour à l'accueil

 20 octobre 2007 : Talli (2600m) - Auli (2695m)

{Marion} "Descente régulière" ils disent sur la fiche descriptive d'Allibert ! ça n'a pas vraiment été ça, mais ce fût encore une belle journée. Probablement une des plus impressionantes du trek. Nous avons commencé par monter au travers de la forêt assez tranquillement pour arriver à flanc de montagne au niveau d'un petit lac (photo exclusive de Jean Pierre !)

Et là nous avons marché pendant près de 2-3h vraiment à flanc de montagne, on ne peut pas dire mieux, sur un petit sentier plus ou moins sûr, de 50 cm de large. A notre gauche la montagne, à notre droite, la vallée vertigineuse.

_

Tout le massif montagnad est devant nous, la vallée, les villages en bas et le torrent. Nous sommes à plus de 3500m. Cette longue traversée est magnifique. Le temps est splendide. A la pause, nous avons le temps d'admirer les aigles ! Encore une fois se pose la question "mais où est la Nanda Devi ?" Shankar dessine une fois de plus sur le carnet d'Emma le relief des sommets et leurs noms.

_

Après cette traversée, nous piquons vers la forêt. Pente moyennement raide sur de l'herbe. Ca et là des squelettes de vache...

_

Plus bas on sent la civilisation s'approcher, en effet, on tombe sur par enchantement sur un téléphérique ! Et oui, Auli est une station de ski assez réputée de l'Inde du nord. Drôle d'impression. On trouve là un petit snack où on prend le thé. Il y a une famille, visiblement de la bourgeoisie indienne en goguette pour une virée à la montagne (les femmes sont toujours en sari !). Nous poursuivons notre descente sous le téléphérique, croisant à droite et à gauche des télésièges à l 'arrêt identiques à ceux que l'ont voit en France. Arrivée enfin dans nos lodges, déjeuner sur l'herbe sans déroger à nos habitudes... Puis les muletiers arrivent, on recupère pour la dernière fois nos sacs. Pansement et consignes de traitement antibiotique pour le muletier au pied malade (la plaie n'est pas si moche et il n'a presque plus mal, incroyable !). C'est ici que nous quittons les muletiers, nous continuerons demain notre route avec seulement l'équipe des cuisiniers (et en bus cette fois ci).

Suivant