-1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-
Page suivante - Retour à l'accueil

 19 octobre 2007 : Dhakwani (3341m) - Col de Kauri (3620m) Col de Talli (3715m)

{Marion} Après une bonne nuit au pied du col de Kauri, 6h30 thé, washing water.. Nous demandons des nouvelles du muletier, il paraît qu'il dort encore (!). Nous en déduisons que : soit il a passé une nuit horrible et il a presque pas dormi, soit il a été complètement shooté par les médicaments anti-douleur qu'on lui a donné.... Nous partons donc avant lui, à 8h. Shankar prend les devant. A froid, dure montée en "zig-zag" (en réalité très raide), c'est franchement dur. Souffle court. Froid glacial. Mais on finit par y arriver ! Un peu avant le col, au bout de 45 min apparaît le soleil qui fait un peu fondre la neige au bord du chemin.

_

A peine 15 min plus tard, nous atteignons le premier col, le col de Kauri (3620m) complètement enneigé, superbe ! Vue incroyable sur les massifs qui nous entourent. Ca vallait bien la montée !

Mais ça ne s'arrête pas là, on poursuit notre chemin jusqu'au deuxième col, celui de Talli (3714m)

_

Il nous faut à peine plus d'une 1/2 heure pour l'atteindre. On pourrait presque être en raquette tellement il y a de la neige ! Le flanc nord de la montagne en est complètement recouvert.

2ième col

Une fois le deuxième col atteint, on pose les sacs à dos pour monter à la toute dernière cime. Photos de groupe à gogo, on est assez fiers !

_

L'équipe de cuisiniers, aides cuisiniers et aides de camp nous rejoint (à noter, le sosie de Tchang dans "Tintin au Tibet" sur la première photo à droite) :

_

La descente nous attend. Catherine en tête, on coupe à "travers champ" quittant le chemin, une paire de ski pourrait faire l'affaire. Roulé boulé pour Marion mais rien de grave ! Nous atteignons une crête, et voyons enfin la fameuse Nanda Devi que nous attendons depuis le début !

_

La dernière partie est un peu plus hardue. Mi-marche, mi-escalade. Chemin chaotique toujours sur la crête, pleine de "crevasses" (selon Emma). Nous arrivons enfin au niveau d'un petit sommet. Drapeau en place. Et là Murielle a une super surprise : un saucisson de Savoie !!! Nous le savourons sans nous cacher ! Il manque un petit coup de rouge, une tartiflette etc... La cuisine française quand même a du bon ! Les muletiers nous rejoignent à leur tour. Notre opéré à l'air de bien se porter, il a réussi à passer le col enneigé avec son gros bandage et des chaussures prêtées par Georges. Très résistant comme bonhomme !

_

Longue descente dans la gadoue. Emma fait un roulé-boulé à son tour, assez impressionant mais pas de casse ! Pour notre nuit, deux camps étaient possibles : le premier à 1h de marche, le 2ième à plus de 2h30. Vu l'état de Stéphane (mal des montagnes + rhume) et pour garder un peu de marche pour demain, nous optons pour le premier... qui est en fait sous les arbres dans la forêt un peu plus bas. Nous avons juste le temps de déjeuner au soleil vers 13h, notre traditionnel repas de midi. Puis à l'ombre, l'incontournable choix des places pour les tentes (on s'est encore fait expulser de notre choix d'emplacement par la tente Mess !). Montage, orientation tête en haut, en bas ? sortie à droite ou à gauche ? C'est tout un art que nous maîtrisons de mieux en mieux. Soirée chant autour du feu (très fatiguante pour certains !)

(remarque : Marion ne fume plus depuis une semaine !)

Suivant