-1-2-3-4-5-6-7-8-9-10-11-12-13-14-15-16-17-
Page suivante - Retour à l'accueil

 11 octobre 2007 : Didana (2632m) - Bedni Bugyal (3354 m)

Réveil, idem que les autres jours ! Peut être n'a-t-on jamais raconté précisément le réveil. En général 6h30, réveil par une tasse de thé chaude servie sous la tente, puis une dizaine de minutes plus tard, le staff nous apporte à chacun devant la tente une petite bassine d'eau chaude permettant de faire un brin de toilette. Petit dej à 7h sous la grande tente mess. Typiquement céréales au laid chaud ou porridge, oeuf frit, toast avec confiture, miel ou pâte de fromage.

En tout cas, on se souviendra de ce matin là... 2h30 d'une "rude montée" comme ils disent dans le programme... Mortelle ! A pic, au coeur d'une forêt de rhododendrons, 2h de montée sans arrêt... vive les bâtons, ça nous a bcp aidé !

{Emma} J'arrive au sommet avec le dernier peloton (jean-pierre et brigitte), dur dur ! La forêt est terminée et laisse place à de très étendues alpages. Grande pause bien méritée après cette terrible montée.

_

Nous continuons notre marche sur la crête, ça grimpe encore un peu mais moins et le paysage s'étend très loin.

_

Vers 11h30, Shankar nous indique un petit endroit à l'abri du vent pour déjeuner. Nos accompagnateurs sortent de leurs petits sacs des merveilles : de la soupe chaude, des chapatis, du choux-saucisse etc... Il y a comme des petites marches naturelles sur le flanc de la colline qui sont bien pratiques. Les mules avec nos affaires nous croisent pendant le repas (on croyait qu'elles étaient devant, mais en fait non).

Puis nous repartons pour la dernière ligne droite jusqu'au campement.

_

Nous arrivons finalement à notre camping, à peine le temps de sortir les sacs des mules, de monter les tentes, que la pluie commence à arriver... Marion déploit toutes ses connaissances de tenteuse émérite pour éviter que nous soyons mouillées et ça marche ! Malgré nos craintes aucune eau ne rentre dans notre tente. La pluie fini par se calmer quand sonne la cloche du dîner mais il fait quand même très très froid (nous sommes à 3300 m tout de même !) C'est donc vêtues de toutes nos polaires + collants + goretex que nous allons vers la tente mess. Les chiottes ont cette fois ci été installées loin de notre tente (avec en plus une petite côte à grimper...). L'altitude se fait sentir et nous sommes un peu patraques. Dodo de bonne heure.

Suivant