-1-2-3-4-5-6-
Page suivante - Retour à l'accueil

Les Grenadines

16 - 25 Février 2007

A bord d'Oblomov, Gib Sea 43

16 Février 2007 :

Le rendez vous est fixé au Marin à 9h00. L'équipage composé de Captain René, Thierry, Eddie, Cyril, Etienne et Emma prennent leur marque à bord. Certains vont faire la douane avant le départ, d'autres s'occupent d'aller acheter les glaçons pour la glacière afin d'assurer le refroidissement optimal des bières et du coca light !

Heure du départ : 10H30. A la sortie du chenal du Marin, nous arrivons à la pointe Dunkerque puis prenons le cap compas 210°. C'est parti pour 22h de navigation ... direct jusqu'à Cariacou.

Pas mal de vent, on avance bien, 7 noeuds de moyenne, au près, chacun son tour à la barre. Même pas besoin de mettre le moteur sous le vent de Ste Lucie !

Le temps passe vite, nous tenons une estime grâce à de nombreux relèvements et bientôt le soleil se couche et nous préparons les quarts pour la nuit : chaque binôme assurera sa partie de nuit pendant 3 heures.

Sous le vent de St Vincent, Eddie et Thierry sont obligés de mettre le moteur. Les voiles sont remises dans le canal de Bequia et la route continue au large de Canouan puis Union. Nous arrivons enfin à Sandy Island, un banc de sable sous le vent de Cariacou à 8h00 du matin.

17 Février 2007 : Sandy Island

Les cocotiers encore présents il y a quelques années ont disparus sous l'action d'Yvan et d'Emilie, les 2 derniers cyclones, mais l'eau est toujours aussi belle. Des pélicans squattent les grandes branches de bois flotté sur le sable...

Installation du hamac entre un hauban et l'enrouleur du génoi

_

Puis nous prenons l'annexe pour faire un petit tour à terre.

  _

16h, c'est l'heure de partir... Mais, mais... le moteur reste étrangement silencieux au moment de démarrer la machine....

Heureusement, nous avons deux électroniciens à bord, Cyril et Thierry, qui se penchent sur le problème... Apparemment c'est la batterie....

_

Mais rien a faire pour la faire repartir ... Nous sommes obligés de faire appel à nos voisins, Eddie et Etienne partent demander de l'aide... Premier échec avec le bateau allemand, heureusement, les Italiens sont là ! C'est notre ami "Proteo" qui nous sauvera la mise en nous pretant sa batterie pour nous faire démarrer ! Il repart avec notre seule bouteille de rhum vieux, il l'a bien mérité !

C'est pas le moment de caler... Nous filons à Hillsborough (Cariacou) avant que la nuit tombe pour essayer de trouver une batterie neuve un soir de carnaval... C'est pas gagné...C'est l'occasion d'apprendre plein de nouveaux mots, qui sait ce que veut dire "cranking amps" ? Finalement, mission réussie, après être allé déranger le garagiste chez lui et pour la modique somme de 370 EC nous revenons avec une batterie toute neuve sur le bateau.

Page suivante - Retour l'accueil